Le Centre de formation professionnelle de référence de Ziniaré (CFPR-Z), achevé en 2010, est bâti sur un espace clôturé d’une superficie totale de 20 hectares. Doté d’équipements et de supports pédagogiques performants, il est ouvert, en novembre 2011, à plusieurs types de publics, comprenant les personnes en quête de formation initiale, celles en voie de reconversion professionnelle, de recyclage ou de perfectionnement. Il bénéficie en octobre 2011 et ce durant les premières années de son fonctionnement, de l’appui technique et pédagogique d’experts taïwanais résidents.
L’assistance technique taïwanaise résidente au Burkina travaille à ce que la formation initiale des apprenants y soit intensive et réalisée sur mille huit cents (1 800) heures dans l’année.

Le financement de la subvention taïwanaise

Le financement de la subvention taïwanaise a permis de doter le centre d’infrastructures regroupées comme suit :

  • zone administrative comprenant un bâtiment administratif, une salle de conférences de 200 places, deux magasins centraux ;
  • zone des ateliers regroupant :
  • un atelier (de près de 1900 m²) abritant des espaces équipés pour des manipulations en électricité, en froid et climatisation, en soudure métallique, en électronique et en mécatronique ;
  • un atelier (1500 m²) abritant des équipements de mécanique automobile, de mécaniques cycles et motocycles et de mécanique agricole ;
  • trois bâtiments (2000 m²) abritant des ateliers de génie civil avec des équipements de mesures en topographie et des caractéristiques des matériaux de construction et des équipements de menuiserie et un espace de travaux pratiques de construction ;
  • un atelier de génie mécanique (1200 m²) ;
  • un atelier de transformation agroalimentaire : une boulangerie (260 m²) ;
  • zone pédagogique composée d’un bloc de 8 salles de classe de 48 places chacune et d’une bibliothèque de 100 places et disposant de 2 salles audiovisuelles.

Ces investissements s’élèvent à 4,1 milliards FCFA pour les constructions et à 2,1 milliards FCFA pour les équipements, soit un total de 6,2 milliards FCFA.


Tableau n° 1 : Coût des équipements installés au CFPR/Z


Filières et spécialités

Fournisseurs

Coût en euros

Coût en FCFA

1

Mécanique générale, Mécanique automobile et Construction

Tec Air Enterprise

1 263 500

828 801 670

2

Prestations de services liées à l’acquisition et à l’installation

66 500

43 621 141

3

Génie électrique, Boulangerie Informatique et Services

Chung Chiao Technologie

1 417 052

929 525 179

4

Prestations de services liées à l’acquisition et à l’installation

70 750

46 408 958

5

Flux de marchandises (transport et dédouanement)

Green Master international

330 173

216 579 291

6

Equipement salle de conférence

 Chinkgo Electrics 

115 112

75 508 522

Total

3 263 087

2 140 444 759

Le CFPR-Z a été exécuté en réalisant une économie de 65 millions FCFA sur le Budget prévisionnel. Cette économie est obtenue grâce à un arbitrage qui a conduit à la suppression d’un certain nombre d’infrastructures surtout communautaires.

Le financement de la contrepartie nationale

La contrepartie nationale dépensée pour la viabilisation du site du Centre de référence de Ziniaré est estimée à plus de 83 millions FCFA. Elle a été utilisée pour le raccordement du site du centre au réseau électrique, au réseau ONATEL et au réseau ONEA et pour la réfection d’une voie conduisant au centre et aujourd’hui goudronnée par l’Etat. La contrepartie a été affectée enfin à la construction du mur servant de clôture. La part de la contrepartie utilisée hors viabilisation est de 45 millions FCFA.

L’appréciation du deuxième produit du PRFP

Ce deuxième produit du PRFP est attendu pour capitaliser l’expérience taïwanaise en matière de formation professionnelle, notamment la formation professionnelle dite qualifiante.
Ce produit est conçu pour jouer un rôle central dans le maillage des structures de formation professionnelle sur le territoire burkinabè. Dans cet esprit, il doit être capable de fournir des appuis aux autres centres de formation professionnelle, surtout les centres régionaux, après leur réhabilitation.
Le CFPR-Z est appelé aussi à offrir des services aux individus, aux organismes et institutions à travers les principales prestations suivantes : les mises à disposition d’équipements et d’infrastructures, les usinages de pièces, les locations d’équipements non pédagogiques, les activités de production, l’animation d’un incubateur d’entreprises, la recherche appliquée et la proposition de solutions technologiques aux entreprises.
Le CFPR-Z doit, à terme, avoir une influence sous régionale dans la formation des ressources humaines. De 2012 à 2016, il a accueilli une centaine de ressortissants de la CEDEAO pour des perfectionnements de courte durée.
Pour le moment, le CFPR-Z profite de l’assistance technique taïwanaise pour profiler les outils qui lui permettront une gestion efficace. La direction du centre et l’assistance technique résidente ont réussi à donner les capacités utiles au centre pour former depuis 2012 environ 930 apprenants et de perfectionner 443 formateurs.
Réussir une gestion rigoureuse et efficace reste un enjeu important pour la direction du CFPR-Z. Pour ce faire, l’assistance technique taïwanaise résidente a rédigé un document synoptique résumant les insuffisances de gestion que le centre devra surmonter. Ces insuffisances couvrent les domaines de la planification, de la gestion pédagogique ainsi que celle du personnel, des archives, des finances et des apprenants. La coordination du PRFP et la direction générale du CFPR-Z ont trouvé des solutions appropriées à certaines de ces questions soulevées à partir de 2013. Mais les efforts à poursuivre par la direction générale, pour une exploitation rationnelle du centre, restent toujours énormes.

images